Décret - zone d'intervention spéciale : un arrêté signé par la ministre afin d'exclure le lac St-François

19 Juillet 2019

BONNE NOUVELLE — DÉCRET ZONE INONDABLE| En fin de journée ce 19 juillet, un arrêté ministériel vient d’être signé par la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation confirmant le retrait du lac Saint-François du décret concernant la déclaration d’une zone d’intervention spéciale afin de favoriser une meilleure gestion des zones inondables par le gouvernement.

 

Cet arrêté, dans le concret, prévoit :

  • Le retrait du lac Saint-François de la zone d’intervention spéciale : ainsi, les rives et, par conséquent, les terrains visés par la cartographie ne seront plus inclus dans le décret ministériel
  • Une levée des interdictions et des autres dispositions du décret, par une suspension de l’application du décret pour le lac Saint-François, le temps que le gouvernement modifie la carte afin de retirer notre territoire.

 

Prendre note que la sanction de cet arrêté, par le délai législatif du gouvernement, se fera dans quelques jours pour la mise en application de ce retrait. Pour consulter le projet d'arrêté : http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=1&file=71093.pdf&fbclid=IwAR2qnJhPEbzhiWjxUKYQ63gblfoS_7NiC1KNOpnB6yimaRWJCufgebt3jrM

 

La cartographie modifiée suivra incessamment. Donc, il ne faut pas rester surpris de voir encore, sur la cartographie en ligne, le lac Saint-François.

 

« Je tiens à remercier le Claude Reid, député, pour son implication active dans ce dossier, Maxime Boissonneault, directeur général, qui a chapeauté la gestion du dossier, ainsi que Julie Rivard, directrice de l’aménagement et du développement, Claudy-Ann Grenon, adjointe technique en urbanisme et Mélanie Roux, technicienne administrative, qui ont accompagné tout au long de la semaine les citoyens dans ce dossier. En terminant, un merci à tous les citoyens d’avoir partagé et participé avec nous à ces revendications : sans vous, sans ce travail de collaboration, de concertation, nous ne pouvons y arriver! Merci à chacun, chacune! » de préciser Caroline Huot, mairesse.