Semaine de la prévention du suicide

7 Février 2018

Saint-Stanislas-de-Kostka crée un réseau de Sentinelles pour prévenir le suicide en milieu agricole

En 2017, une dizaine de citoyens de la municipalité de Saint-Stanislas-de-Kostka se sont réunis pour recevoir une formation afin de devenir sentinelles pour prévenir le suicide dans leur communauté. Cette formation a été donnée par madame Isabelle Simard, de l’organisme communautaire en santé mentale et en prévention du suicide La maison sous les arbres situé à Châteauguay en collaboration avec l’Union des producteurs agricoles (UPA).

Il est estimé que le taux de suicide est deux fois plus élevé chez les agriculteurs que dans la population. C’est l’une des raisons pour laquelle Saint-Stanislas-de-Kostka souhaite agir et prévenir le suicide chez ses agricultrices et agriculteurs, mais également chez toutes personnes vivant une situation de détresse.

- Être une sentinelle -

Le rôle de la sentinelle est de repérer et d’établir le contact avec une personne vivant une situation difficile pour ensuite assurer le lien entre la personne en détresse et les ressources d’aide du territoire. Pour Saint-Stanislas-de-Kostka, il s’agit de référer les gens dans le besoin à l’organisme Le Tournant, situé à Salaberry-de-Valleyfield.

En 2016, une déclinaison agricole de la formation sentinelle a été conçue. En un an seulement, 600 personnes ont été formées. L’AQPS a d’ailleurs remis un prix méritas en prévention du suicide à l’UPA pour sa collaboration dans l’élaboration du programme.

Pour devenir sentinelle à Saint-Stanislas-de-Kostka adressez-vous à madame Josée lajeunesse (450) 567-3604

- Invitation à la mobilisation –

La municipalité de Saint-Stanislas-de-Kostka souhaite inviter les municipalités et les villes de la région à se renseigner sur le programme de formation pour former un réseau de sentinelles dans leur communauté, si ce n’est pas déjà fait. « Plus il y aura de personnes formées, plus nous serons outillés pour réagir et prévenir ensemble le suicide. Nous avons besoin de l’engagement d’une multitude de citoyens et d’organisations pour renforcer le filet humain autour des personnes plus vulnérables de notre communauté », affirme madame Caroline Huot, mairesse.

Pour obtenir plus de détails sur les réseaux de sentinelles, visitez le : http://aqps.info/se-former/